Des nouvelles de l’accueil de Compostelle à Arudy

 

En 2015, il est passé au presbytère d’Arudy : 697  pèlerins :

324 Français, 53 Allemands, 25 Canadiens, 24 Espagnols,  21 Hollandais, 22 USA… et  32 autres nationalités avec des chiffres de 2 à 15.

 

Les mois à plus importants passages : 59  en avril, 102 en mai, 85 en juin,  120 en juillet, 100 en août, 138 en septembre, 34 en octobre.

 

Une réflexion :

Le passage des pèlerins est une richesse, sur le plan humain, culturel et spirituel .Tout le monde devrait en profiter. Au-delà de celui ou ceux qui sont préposés à l'accueil, il pourrait y avoir un échange entre la population locale et ceux qui passent. Ne peut-on voir dans cet échange l'ébauche d'une société plus humaine et plus fraternelle à l'aube du 3ème millénaire. Je termine sur une évocation Biblique : "Abraham est assis à l'entrée de sa tente, sous le chêne de Mambré, au plus chaud du jour. Trois visiteurs s'approchent. Abraham les accueille à la mode orientale, c'est à dire royalement. A travers ces étrangers,  il a l'intuition d'accueillir Dieu. Il ne se trompe pas .La fécondité lui est promise et donnée, celle " d'un peuple aussi nombreux que les étoiles du ciel". (Genèse 18, 1-19).

Aujourd'hui, des pèlerins sur le Chemin de Saint-Jacques, passent parmi nous. Ne manquons pas le rendez vous ! Leur rencontre est source de fécondité pour tous.

 

 

Le chemin de Compostelle


Définition de ce qu’est un pèlerinage en général: C’est un long chemin sur lequel on décide de marcher vers un lieu que l’on croit sacré parce qu’il a été marqué par une personne inspirée de Dieu : La Vierge , un saint, un évènement fort, joyeux ou grave…

 

 

SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE



Histoire et tradition



La pratique de ce chemin vient de très loin : un apôtre de Jésus serait venu au premier siècle jusqu’en Andalousie au sud de l’Espagne. Il aurait traversé toute l’Espagne le long d’une voie romaine pour arriver en Galice où se trouve aujourd’hui St Jacques de Compostelle. Il a fait des disciples et il est revenu à Jérusalem où on l’a martyrisé. Deux de ses disciples de Galice, Théodore et Anasthase ont ramené son corps à bord d’un bateau et une reine de l’époque a donné un palais pour sa sépulture. Tout ça c’est la tradition.

7 siècles plus tard en 813(9ème), au temps de Charlemagne, on avait perdu les traces de son tombeau. Pelayo, un moine qui vivait seul à l’endroit de la cathédrale actuelle , voit toutes les nuits une lueur faite par beaucoup d’étoiles(Champ d’étoiles) et il fait un rêve qu’il y a là tout près le tombeau de St Jacques. Il avertit un évêque et l’on trouve les restes du Saint et de ses disciples. Un grand pèlerinage va commencer en Europe. Des pèlerins vont déferler de toute l’Europe, le puissant mouvement d’un peuple en marche dont chaque pas est une prière. C’est comme un immense acte de foi renouvelé chaque jour dans la poussière d’un chemin , dans le soleil, la pluie la bruine, la neige et le vent.

Au 13ème siècle : 30000 repas à Roncevaux par an.

Puis il y a eu baisse du nombre de pèlerins entre le 16ème et le 19ème siècle.

Et au 20ème siècle le nombre a remonté.

Peu à peu se sont dessinées les grandes routes de Compostelle à travers l’Europe et la France et la plupart passent par chez nous comme par le goulot d’un entonnoir : St Jean Pied de Port vers Puente la Reina

Le Chemin du piémont qui est une variante du Chemin d’Arles et qui longe les Pyrénées qu’on peut franchir à plusieurs endroits pour passer plus ou moins tôt en Espagne : Sur les Pyrénées atlantiques on peut passer par la Vallée d’Ossau(Pourtalet ou Col des Moines), par la Vallée d’Aspe(Col du Somport), par la Pierre St Martin( vers Isaba), Par St Jean Pied de port et le Col de Ronceveaux,par le col d’Ispeguy(vers Elizondo-Pampelune), par Dantcharria(Chemin du Baztan) ou par Irun sur la Côte si on veut suivre le Chemin de la Côte.


Qui marche sur ce chemin ? Des pèlerins !


Des jeunes, des adultes, des retraités jusqu’à 80 ans

Des gens de toute l’Europe et du monde entier.

Ils font tout le chemin ou une partie depuis chez eux ou depuis un endroit célèbre comme Lourdes ou St Jean Pied de port qui est le bout de la France et l’entrée en Espagne

 

Pourquoi marchent-ils ?


  • Parce qu’ils sont croyants
  • Parfois pas croyants ou peu croyants : ils ressentent un appel à partir de chez eux
  • Pour changer de vie
  • Avant de prendre un nouveau métier ou travail(fin d’études)
  • Pour essayer de sortir une souffrance de leur vie(blessés de la vie) et leur esprit, parce qu’ils ont perdu quelqu’un de cher
  • Pour être plus libre
  • Pour sortir d’une vie agitée et vivre plus simplement
  • Pour trouver une vie plus profonde et se dépasser
  • Pour rencontrer des gens de tous pays et partager leurs différences
  • Pour trouver la paix du cœur
  • Pour se retrouver plus près de la nature et voir sa beauté, retrouver le souffle de Dieu dans sa création
  • La beauté de la nature permet au pèlerin de retrouver sa propre beauté intérieure
  • Parfois pour retrouver confiance en soi, en la vie , aux autres

 

Quelques éléments d’analyse et de réflexion 

 

Chemin de liberté

On va à son rythme. On s’arrête quand on veut. On se confie ou on se tait. « Nul ne peut asservir un homme qui marche »

Recherche d’autonomie.

Le chemin permet de se désencombrer, nous simplifie

L’Eglise ne doit pas s’accaparer ce chemin. Permettons à chacun de faire son chemin

 

Chemin de dépassement de soi

Recherche de vie plus profonde, de vie plus authentique

Chemin= symbole de la vie

L’accueil chrétien sera désintéressé. Le pèlerin pourra s’exprimer s’il le désire sur sa position par rapport à l’Eglise.

Le brassage permet d’ouvrir davantage notre communauté catholique

 

Chemin de guérison possible

Il y a sur ce chemin beaucoup de blessés de la vie

Reprise d’un contact avec la nature

Le chemin permet de se pacifier en retrouvant la paix avec les autres marcheurs

L’accueillant devra écouter , témoigner, annoncer

Les moyens : Eglises ouvertes, messes priantes, rencontres détendues, repas sympathiques

 

Chemin de beauté

Patrimoine artistique considérable

Beauté de la nature que l’on tutoie chaque jour à travers soleil, pluie, brouillard, vent, orage.

Cette beauté permet au pèlerin de percevoir peut-être le souffle de Dieu dans la création, et peut-être aussi de découvrir sa propre beauté intérieure

Chant du Pélerin par les Prémontrés de Conques
Chant du pélerin par les Prémontrés de Conques

Vous pouvez télécharger les paroles  ici

Tous les chemins mènent à St Jacques...
Tous les chemins mènent à St Jacques...
Passage des chemins dans le Béarn
Passage des chemins dans le Béarn